COVID-19 Veille sur les sources d’information

Depuis le 16 mars et pendant toute la durée confinement COVID-19 nous avons tenu en tête du blog un billet d’information. Pour la période de déconfinement, et probablement au-delà, nous proposons
un onglet COVID-19 (en haut à gauche) dont le menu déroulant permet d’accéder directement à des synthèses et des liens aux sources municipales, aux sources gouvernementales ou à des informations sur le coronavirus. Les mises à jour importantes seront régulièrement signalées ci-dessous.

Mise à jour 28 mai 22:00

Marché du samedi, retour à la normale place de l’église, parking de la poste et parvis de l’église de 7:30 à 12:30 [voir le plan]
Composition du conseil municipal 2020-2026 [en savoir plus]
à partir du lundi 25 mai, accueil de la mairie aux heures habituelles sur rendez-vous [en savoir plus]
Information scolaire pour la semaine du 25 mai [lire]

La poste, ouverte de 9:00 à 12:00 puis de 14:30 à 17:30 du 26 au 30 mai   [source]

Département de l’Isère
Stratégie de déconfinement
[consulter]

Publié dans actualité, vie pratique | Tagué | Laisser un commentaire

Ouverture de la déchetterie aux particuliers

Mise à jour, 11 mai 2020 : ouverture aux jours, horaires et conditions d’accès habituels. Le nombre de véhicules est limité, le flux est géré par les gardiens.


Repris de Le Grésivaudan [ici]
le 25 avril 2020

La déchetterie du Grésivaudan à  Saint-Ismier rouvre ses portes aux particuliers à partir du lundi 27 avril du lundi au vendredi de 8:30 à 14:00 ; sauf les jours fériés lors desquels elle est fermée.

Conditions d’accès et déchets acceptés

  • Même si les volumes de déchets ne seront pas comptabilisés par les gardiens, les usagers devront être munis de leur carte d’accès en déchetterie et de leur attestation de déplacement dérogatoire en cochant la case n°2, « achats de première nécessité ».
  • Les usagers doivent rester dans leur véhicule pendant la file d’attente.
  • En fonction de la fréquentation, certains déchets pourront être refusés en cours de journée. Un agent vous l’indiquera à l’entrée ou dans la file d’attente.

Merci de ne pas saturer le standard téléphonique, l’agent d’accueil ne pourra pas répondre sur la disponibilité des bennes et le temps d’attente en déchetterie.

Gestes barrières

  • Une seule personne descend du véhicule ou deux personnes maximum lorsque le déchet est trop volumineux ou lourd.
  • Les usagers doivent porter si possible un masque.
  • Le nombre d’usagers sur les déchetteries sera limité. Les gardiens se chargeront de la régulation.
  • Les gardiens n’aideront pas les usagers à décharger leurs déchets.
  • Ni balai, ni pelle ne seront mis à disposition des usagers pour nettoyer les quais. Ils doivent donc apporter leur matériel et laisser les quais propres.
  • Les usagers doivent respecter la règle de distanciation et les gestes barrières.

Conseils

  • Ne pas se précipiter lors de la réouverture, très peu de véhicules seront acceptés en même temps, la fréquentation risque d’être importante ainsi que les délais d’attente.
  • Ne pas se présenter avec de trop gros volume afin d’effectuer un déchargement rapide et ne pas rester trop longtemps sur la déchetterie.

Restez courtois entre usagers et avec les personnels.

Publié dans actualité, vie pratique | Tagué , | Laisser un commentaire

La THD pour un confinement supportable

IMG_4363-(2)Mise à jour, 8 avril 2020 : Le chantier de déploiement du THD a repris. Il a été observé à cette occasion l’apparition de boîtiers sur des poteaux laissant espérer un déploiement aérien prochain. Il n’en est rien, il faudra attendre (au plus jusque fin 2022). On pouvait imaginer une intervention sur l’ADSL, ce n’est pas non plus le cas. Le Département a répondu à nos interrogations en rappelant que « le réseau ADSL appartient à l’opérateur historique Orange et que de ce fait, la modernisation de ce réseau dépend de ce seul opérateur. De plus, le département ne dispose d’aucune  compétence en ce qui concerne le réseau cuivre« . Nous attendons les réponses du Préfet et d’Orange interrogés directement pour obtenir une action à la hauteur des besoins liés au confinement.


Le titre de ce billet est un peu exagéré, pourtant… la qualité et le niveau du débit internet est l’un des éléments-clés d’un confinement supportable en permettant le maintien de l’activité (télétravail), de l’éducation à tous les niveaux (télé-enseignement), de la sauvegarde de la santé de tous (télémédecine) mais aussi du lien familial et des loisirs (jeux, télévision, musique, vidéo-communication, réseaux sociaux). En fait, notre vie vient de basculer dans un monde dont la viabilité dépend du numérique. Cette viabilité n’est pas assurée dans le quartier, aussi sommes-nous revenus vers les services du département (20 mars 2020) :

« La situation est critique. Alors que nous sommes confinés, l’essentiel de nos vies dépend de la qualité et de l’efficacité du service internet : télétravail, télé-enseignement, télémédecine. La disponibilité de ce dernier service est vitale.
Je vous demande d’intervenir pour que soit dans l’urgence apportée une réponse par une intervention sur le réseau ADSL qui est le seul réseau dont nous bénéficions à la suite des défaillances d’Isère Fibre. Nous devons dès que possible disposer d’un débit d’au moins 8Mo afin de disposer des flux vidéo et transmission de fichiers importants, requis pour le télétravail, dans des conditions acceptables d’activité.
Des solutions techniques existent (répétiteurs/amplificateurs), leur mise en œuvre peut être rapide. Il y a certes des coûts, mais dans la situation d’urgence où nous sommes il faut apporter une réponse rapide et efficace, « quoi qu’il en coûte ». »

Cliquer sur l’image pour accéder à une évaluation de votre débit

Interrogés au téléphone, dans l’attente d’une réponse écrite, les services ne laissent pas d’espoir quant à une intervention direct du département pour une intervention sur le réseau ADSL dont Orange est propriétaire. Aussi nous nous tournons maintenant, et dans l’urgence, vers le Préfet de l’Isère et vers Orange. Nous mesurons les limites de notre action, mais nous ne sous-estimons pas l’effet que peut avoir la persévérance. Ce billet témoigne de ce que nous ne nous résolvons pas au seul constat d’impuissance, il faut que les choses avancent, donc…

[à suivre]

Publié dans actualité, vie pratique | Tagué | Laisser un commentaire

THD, précisions sur le déploiement aérien

Nous avons fait le point récemment [lire] sur le retard du déploiement du THD qui impactera de façon significative celui sur les infrastructures aériennes qui requièrent d’obtenir des autorisations d’Orange et d’Enedis, propriétaires des poteaux. Nous avons interrogé le Président du conseil départemental sur ce qui se passerait si ces opérateurs ne donnaient pas ces autorisations. Voici l’essentiel de la réponse :

« […] dès 2016, le Département a signé une convention relative à l’usage des supports des réseaux publics de distribution d’électricité basse et haute tensions aériens pour l’établissement et l’exploitation d’un réseau de communications électroniques […] Cette convention permet l’utilisation des supports aériens existants pour la réalisation des travaux du réseau structurant du RIP Isère THD, sous maîtrise d’ouvrage du Département. Début 2019, un avenant à cette convention a été conclu, afin d’intégrer Isère Fibre comme signataire.
« […] cette convention encadre strictement le process de remplacement des infrastructures, et le partage des coûts, à la charge exclusive du délégataire le cas échéant. »

« En ce qui concerne les supports aériens Orange, le déploiement par Isère Fibre s’inscrit dans une offre nationale régulée de mise à disposition des infrastructures d’Orange aux opérateurs tiers. La procédure d’utilisation, de renforcement ou de remplacement des supports aériens y est normée et le délégataire doit s’y conformer. »

« Enfin, dans le cas où le recours aux supports Enedis ou Orange s’avérerait impossible, Isère Fibre devra mettre en œuvre les moyens nécessaires à la réalisation de la desserte en fibre optique et le cas échéant procéder à la pose de nouveaux supports, ou à la création de génie civil. »

Le département confirme l’achèvement du déploiement sur l’ensemble de la commune d’ici fin 2022. Bien sûr, nous lisons ces lignes aujourd’hui en prenant en compte l’impact de la situation actuelle sur tout projet d’avenir.

Publié dans actualité, vie pratique | Tagué | Laisser un commentaire

Questions aux candidats aux élections municipales 2020

Mise à jour, 15 mars 2020 : Résultats : Votants 41,05% — Henri Baile 73,04% (1731) — Christian Picard 26,96% (639)


L’association de quartier Vivre au Manival a pour but de préserver le caractère naturel du site du torrent du Manival et d’assurer en tous domaines la sauvegarde des intérêts des habitants des quartiers riverains du torrent. Dans le cadre de la campagne des municipales 2020, l’association a posé aux candidats de Saint-Ismier trois questions reproduites ci-dessous. Les réponses ont été communiquées par les candidats, selon une procédure assurant la neutralité de l’association, sous la forme d’un fichier pdf qui peut-être consulté en cliquant sur les images en bas de ce billet.

Implication des habitants du quartier en amont des décisions municipales
Les habitants du quartier ont exprimé la volonté d’être associés, dès le stade préliminaire, à la préparation des projets de proximité concernant notamment la préservation du site du Manival, l’aménagement des infrastructures, l’urbanisme.

      • Quels engagements prenez-vous pour répondre à cette demande ?
      • Mettrez-vous en place une commission extra-municipale pour la révision du PLU annoncée dans votre programme ?

La collecte des déchets
La décision de la communauté de communes Le Grésivaudan (CCLG) de déployer les points d’apport volontaires (PAV)  de collecte des déchets est particulièrement problématique dans le contexte d’urbanisme du quartier.

      • En prenant en compte les schémas possibles : quelle option adopterez-vous ?

Enfouissement des lignes
De nombreuses voies du quartier sont desservies par des réseaux aériens (télécoms, éclairage public, électricité basse-tension, et parfois moyenne-tension). Les désagréments pour les riverains ne sont pas seulement d’ordre esthétique mais également fonctionnels (p.ex. éclairage mal adapté, fragilité des lignes et mauvaise qualité des liaisons internet) La Commune a de longue date entrepris l’enfouissement progressif de ces réseaux, au cas par cas selon une logique d’opportunité à l’occasion de travaux, mais des exemples montrent que certaines opportunités n’ont pas été saisies (p.ex. chemin des Varciaux en 2013-2014). Nous souhaitons sur ce sujet connaitre vos engagements :

      • la « doctrine de l’opportunité » fera-t-elle l’objet d’un engagement formel écrit, la rendant systématique et incontournable ?
      • la Commune élaborera-t-elle un plan global de résorption des réseaux aériens, avec un échéancier et un budget annuel ?

Site de campagne (cliquer)

Henri Baile

Site de campagne (cliquer)

Christian Picard

Cliquer sur l’image du fichier pdf des réponses pour les consulter
Publié dans actualité, conseil municipal | Tagué

THD : quelques précisions sur la suspension de la commercialisation

Mise à jour, 17 avril 2020 : Une réunion récente à la CCLG a confirmé la reprise des travaux du déploiement de la THD et la réparation des réalisations défectueuses. Il n’y a pas de planification précise, seulement l’indication de la possible réouverture de la commercialisation en novembre pour les prises déjà théoriquement éligibles (la date envisagée initialement était fin juin).


Source : la municipalité
Image : site IsèreMag

Une réunion, à l’initiative du département, à laquelle ont participé le Vice-Président du Conseil général chargé du déploiement du THD, un Conseiller Départemental, des représentants d’Isère Fibre et des Conseillers de la CCLG s’est tenue récemment pour faire le point sur le déploiement et la commercialisation du THD.

La situation actuelle de l’installation de l’infrastructure capillaire, qui permet la livraison de la THD au domicile, est catastrophique : le taux de défaut sur les communes du département peut atteindre 100%. Pour cette raison la commercialisation a été interrompue [relire]. La présidence du conseil départemental a exigé de l’opérateur Isère Fibre qu’il exécute une vérification complète des installations. Cette vérification et les réparations se font par Point de Mutualisation (PM — fraction des lignes présentes dans un Nœud de raccordement optique). Le NRO de Saint-Ismier intègre une dizaine de PM. Une fois un PM vérifié et réparé, la commercialisation peut reprendre.

Il y a 300 PM à vérifier sur l’Isère, Isère Fibre peut en traiter 50 par mois, il faudrait donc 6 mois pour réaliser la vérification complète. Les travaux, commencés en janvier, seront au mieux terminés fin juin. La commercialisation — pour le réseau souterrain — pourra reprendre à ce moment-là ; mais il n’y a pas de planning connu.

Reste le cas des habitations qui sont desservies par le réseau aérien, nombreuses dans le quartier du Manival. Elles ne sont pas concernées par les déboires d’Isère Fibre pour la raison toute simple que rien n’a encore été engagé pour ce type d’infrastructure. On peut cependant imaginer des retards du fait du déport des ressources et des moyens humains sur la reprise du réseau déjà posé – même si l’opérateur maintient l’objectif annoncé pour fin 2020 et donc imagine rattraper son retard.

Rappelons que le déploiement sur les infrastructures aériennes requiert d’obtenir des autorisations d’Orange et d’Enedis, propriétaires des poteaux. IL faut de plus faire des calculs de charge sur les supports aériens qui seront utilisés et donc, dans certains cas, les renforcer, en poser de nouveaux ou creuser des tranchées. Rien n’est dit de précis dans le contrat de délégation de service que nous avons pu consulter sur ce qui se passerait si Orange ou Enedis ne donnaient pas ces autorisations.
Nous avons interrogé le Département sur ce point particulier.


Vous avez des questions, n’hésitez pas à téléphoner ou écrire :

☎ 0806 00 03 54
📧 contact.particulier@iserefibre.fr

Rappel :

Information sur l’éligibilité d’une adresse disponible sur le
site test d’Isère-Fibre.


PS concernant Free : pour des raisons de stratégie commerciale cette société n’a toujours pas passé de contrat avec Isère Fibre pour utiliser ni le réseau structurant ni le réseau capillaire. Il se peut que ce contrat ne soit conclu qu’à l’horizon d’une année.

Publié dans actualité, vie pratique | Tagué | Laisser un commentaire

THD, suspension des opérations de raccordement

Mise à jour, 14 janvier 2020 (source municipalité) : depuis le 2 janvier, Isère Fibre peut être contactée pour toute demande d’information concernant le déploiement de la THD sur le territoire de la commune. Pour cela, à la demande du Département de l’Isère, ont été mis en place un  numéro vert et une adresse courriel dédiés :

☎    0806 00 03 54
📧   contact.particulier@iserefibre.fr


Le déploiement de la THD sur la commune subit un contretemps sévère qui remet en question le calendrier annoncé pour les prochains mois [lire]. L’ouverture commerciale pour les premières prises a eu lieu le 25 décembre, mais…
le raccordement de certains abonnés pour bénéficier du très haut débit (THD) s’est heurté à des difficultés dues à des problèmes de qualité du déploiement de l’infrastructure locale réalisé au cours des derniers mois, notamment pendant l’été 2019. La fibre optique, c’est fragile.

La municipalité a été informée de l’arrêt de la commercialisation auprès des fournisseurs d’accès internet (FAI) pour permettre à Isère Fibre de mener une campagne de vérification systématique des fibres déployées dans la commune. Cette opération technique pourrait durer plusieurs semaines.

  • Pendant cette période, Isère Fibre n’acceptera pas de nouvelles commandes « pour éviter tout échec lors des raccordements des abonnés ».
  • Pour ceux ayant déjà contractualisé avec leur FAI, Isère Fibre assure que leur raccordement fera l’objet d’un traitement spécifique pour en garantir le succès. « Chaque local, professionnel ou à usage d’habitation, ainsi traité, sera alors communiqué au Fournisseur d’Accès Internet auprès duquel l’usager a souscrit un contrat d’abonnement afin de finaliser le raccordement. Pour précision, le seul interlocuteur pour les usagers, particuliers ou entreprises, pour toute question relative au raccordement, reste le Fournisseur d’Accès à Internet. »

Rappel :

Information sur l’éligibilité d’une adresse disponible sur le
site test d’Isère-Fibre.

Publié dans actualité, vie pratique | Tagué | Laisser un commentaire