Déploiement du THD internet, un service public : vraiment ?

L’année 2019 sera celle du déploiement de la fibre optique pour les entreprises, les administrations et les particuliers sur la commune de Saint-Ismier. Plus précisément, le nœud de raccordement optique de la commune sera opérationnel en juin 2019 (Maître d’œuvre Isère-Fibre, filiale de SFR), mais il faudra attendre l’automne 2019 pour les premiers branchements de particuliers. Comme l’indique le schéma ci-contre, le raccordement final se fait à partir de Points de branchement optique (PBO) distribués sur la commune pour desservir les divers types d’utilisateurs en utilisant autant que possible les infrastructures (enterrées ou aériennes) existantes (maîtrise d’œuvre ERT-technologies, filiale de SFR). Le raccordement de l’abonné au PBO sera à la charge du fournisseur d’accès internet (FAI) et aux frais de l’abonné (probablement de 40€ à 100€), les négociations entre Isère-Fibre et les FAI Orange et SFR sont en cours, celles avec les autres FAI suivront.

Isère-Fibre, titulaire de la délégation de service THD pour le département, a organisé une réunion publique début décembre pour traiter le problème particulier des lotissements et des groupes de maisons sur des terrains privés (à partir de 4). Dans ces deux cas le raccordement nécessite la signature d’une « convention d’installation, de gestion, d’entretien et de remplacement de lignes de communications électroniques à très haut débit en fibre optique » [consulter].

Croquis de accordement à partir de fourreaux existants, le raccord aérien est aussi possible.

Présents à la réunion Isère-Fibre, les représentants de l’association ont posé la question de la priorité de raccordement des abonnés actuellement les moins bien servis (souvent tout juste au voisinage de 2Mo — voir la répartition [ici]). La difficulté à obtenir une réponse claire et positive de SFR et de de la municipalité, peut être, sans trop de risque, traduite par : la priorité de déploiement sera déterminée par les volumes, donc par leur rentabilité.

La municipalité ne semble pas avoir de moyens très efficaces pour infléchir la direction qui parait être prise par SFR. Il ne faut cependant pas renoncer pour obtenir ce que le bon sens retient de l’idée de « service public« , et se souvenir que le projet THD du département affichait la priorité aux zones mal desservies (privilégier les zones où le débit est inférieur à 4 mégabits par seconde [lire]).

La première chose à faire pour chacun est de s’inscrire auprès de son fournisseur d’accès internet afin d’être prévenu de la date d’éligibilité. Nous reviendrons rapidement sur ces sujets.

Toutes les informations de suivi du déploiement [ici]
Cet article, publié dans actualité, vie du quartier, vie pratique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.