Les lenteurs du haut débit (suite)

THD Isère 2015-21Les questions de l’association sur le déploiement du très haut débit (THD) internet sur le territoire de la communauté de communes du Grésivaudan, et tout particulièrement dans le quartier du Manival [*], ont un début de réponse parmi les informations apportées lors de la récente réunion du conseil de quartier [*]. Pour mémoire :  le projet est structuré en trois niveaux : (1) l’infrastructure structurante, (2) les nœuds de raccordement optique (NRO) à cette infrastructure, (3) la desserte locale en direction des habitations. Les entreprises maîtres d’œuvre pour chacun de ces niveaux ont été sélectionnées. Il s’agit de Tutor pour le premier niveau [*] , Tutor associée à IBSE pour le second niveau [*], et SFR collectivité pour la desserte locale. Les deux premiers niveaux sont l’objet d’un marché public, il est donc pris en charge par les collectivités locales. Le dernier niveau est une délégation de service public, ce qui signifie  que « [sa] rémunération est tirée de l’exploitation du service. » [*] Ce dernier point doit particulièrement retenir notre attention, c’est lui qui conduit les opérateurs à négliger les zones d’habitat les moins denses.

Le calendrier du déploiement devrait être connu dans les premiers jours de décembre. Des échos d’une réunion récente, présidée par le Vice-président du conseil départemental en charge de ce dossier,  on retiendra que les premières communes desservies seront celles qui le sont le moins bien aujourd’hui, et en déduire que Saint-Ismier ne sera pas prioritaire. En effet, Orange nous affirmait en 2012 que 96% de Saint-Ismier disposait de 8Mb (notre quartier contribue largement aux 4% manquant) ; faire mieux était trop couteux. Ainsi, lorsque Saint-Ismier sera équipée, la raison économique pèsera à nouveau… notre sentiment est que faire l’hypothèse de l’accès à la THD pour les habitants du quartier du Manival à l’horizon 2020 est risqué.

Une nouvelle encourageante est la volonté affirmée par la municipalité de donner une priorité aux zones d’habitat les moins bien desservies et, dans l’immédiat, d’associer activement les compétences d’habitants de la commune — et il y en a dans le quartier — pour rechercher une solution de transition la plus efficace possible. La mise en place d’un groupe de travail a été décidé lors du conseil municipal du 18 novembre.

[à suivre…]

Cet article, publié dans actualité, vie du quartier, vie pratique, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.