Pour une mise en œuvre raisonnée des PAV

La Communauté de communes du Grésivaudan (CCPG) a voté une délibération en novembre 2013 pour modifier la récolte des ordures ménagères et du tri en créant des points d’apport volontaire (PAV) [plus d’information]. L’application de cette décision soulève de nombreux problèmes qui ont conduit la municipalité à manifester son opposition à une telle mesure sans que soient pris en compte les contextes sur le terrain. D’autres communes ont fait de même, finalement la CCPG a décidé de reprendre le dossier et d’organiser une consultation sur la mise en place des PAV.

Le Conseil municipal de Saint-Ismier du 26 juin 2015 a ainsi repris la question des PAV et notamment relevé « [qu’en] ce qui concerne les zones d’habitat diffus, les contraintes techniques sont importantes, du fait de la typologie du territoire communal (étroitesse des rues, déclivité … ). A cela s’ajoutent les contraintes financières liées à l’acquisition de terrains pour l’installation des PAV ainsi que les aires de stationnement nécessaires à leur exploitation. » Ainsi :

« Afin de pouvoir offrir aux habitants une solution adaptée aux besoins, économiquement viable, tout en tenant compte des spécificités du territoire et éviter ainsi des dérives insalubres, il est proposé aux membres du conseil municipal de refuser la mise en place généralisée des PAV, mais de promouvoir un système mixte: des points d’apport volontaire pour les logements collectifs et une collecte par le système du « porte à porte» pour le logement diffus ou les quartiers difficiles d’accès. »

Cette position a fait l’unanimité, ainsi le Conseil municipal :

– Affirme son opposition à la mise en place généralisée de la collecte des déchets ménagers (ordures ménagères résiduelles et tri sélectif) en points d’apport volontaire sur son territoire communal pour les motifs évoqués ci-dessus.

– Demande le maintien du système mixte: des points d’apport volontaire pour les logements collectifs mais une collecte par le système du « porte à porte» pour le logement diffus ou les quartiers difficiles d’accès.

[délibération 2015-059]

Cet article, publié dans conseil municipal, PAV, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.