Modification de la collecte des déchets ménagers

5B---photo-PAV-Sud-Gresi.pngLe précédent Conseil Communautaire de la Communauté de Communes Le Grésivaudan (CCPG), après plus de trois années de débats, avait voté à l’unanimité le 25 novembre 2013 l’abandon progressif de la collecte « porte-à-porte » pour la remplacer par la mise en place de « points d’apport volontaire » (PAV). Il s’agit de l’implantation dans les communes de containers semi-enterrés (CSE) : hauteur hors sol de 1.20 m, diamètre : 1.30 ou 1.70 m suivant la capacité du container. Un PAV inclus trois containers : un CSE ordures ménagères résiduelles, un CSE papier et emballage, un CSE verre. La définition des emplacements ainsi que le calcul des nombres de PAV seront à définir en relation avec les communes et la CCPG.

Synthèse financière 2013

Pour la mise en œuvre de l’opération globale, il avait été adopté une autorisation de programme en investissements de 11 385 000 €TTC. Le coût annuel de fonctionnement (amortissement compris) était estimé à 4 700 000 €TTC. La programmation prévoyait une mise en place progressive en 5 ans.

Conseil communautaire élu en 2014

Le nouveau Conseil Communautaire issu des urnes lors des dernières élections municipales au printemps 2014 entend poursuivre la mise en œuvre de la modification de la collecte des déchets dans la communauté de communes. La raison invoquée est l’économie attendue, ceci à la condition que toutes les communes soient équipées.

La Commission Déchets Grésivaudan

Une commission a été mise en place, présidée par le Maire de Pontcharra. De nombreuses questions sont soulevées : la crédibilité des calculs économiques et en particulier de l’économie annoncée, l’achat du foncier et les frais de notaire restant à charge des communes, le reclassement du personnel en excès, la possibilité d’implanter des containers enterrés ou la possibilité de mettre en place une collecte mixte, le manque d’information depuis l’origine de cette opération, le contrôle du tri et les dépôts sauvages, la difficulté pour certains de transporter les sacs de déchets. En résumé, il semble que les communes soient partagées, certaines serait pour et d’autres contre la mise en place des PAV.

La position de Saint Ismier

Aussi bien lors de la rencontre annuelle de notre association avec le Maire de Saint Ismier le 12 novembre que lors du dernier conseil municipal le 5 décembre 2014, Monsieur Baile a indiqué qu’il était contre la mise en place de PAV sauf lors de la réalisation d’opérations d’ensembles immobiliers. De son côté, la commission Déchets de la Communauté de Communes, considérerait qu’il y a un consensus des communes à propos de la mise en place des PAV, et continuerait à instruire ce projet en programmant une implantation dans notre commune en 2018/2019.

Lire aussi : « La tarification incitative par apport volontaire, une solution à développer » [pdf]

Crédit pour l’illustration : SICTOM du Sud Grésivaudan [*]

Cet article, publié dans vie du quartier, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s