Municipales 2014 – questions aux candidats (2) le torrent du Manival et son environnement

Dans le cadre de la campagne des municipales 2014, l’association Vivre au Manival a souhaité connaitre la position des candidats sur deux questions, l’une les associations et les commissions extra-municipales, l’autre sur l’environnement du torrent du Manival.

Tenant à rester neutre en respectant la diversité des opinions de ses membres, qui ont accepté le principe de cette démarche lors de leur assemblée générale de novembre 2013, il a été demandé aux candidats de respecter les règles suivantes pour assurer l’égalité de traitement : (1) les réponses ne devaient pas dépasser 150 mots, (2) attendues au plus tard le 10 mars, elles sont publiées dans l’ordre où elles sont parvenues.

Ce billet réunit les réponses à la question concernant le torrent du Manival et son environnement :

La rive droite du torrent du Manival a un très fort potentiel de développement pour des activités de loisir nature (marche, course, VTT, pique-nique, jeux d’enfants, etc). Il nous est rapporté régulièrement que cet espace est pris pour terrain de jeu par des engins motorisés en dépit des réglementations en vigueur sur cette zone. En marge de l’impact évident de ces activités sur la préservation du site, et des nuisances sonores qui les accompagnent, l’association considère qu’elles sont une source de dangerosité pour les promeneurs et sportifs qui font usage de ce site. Proposez-vous des solutions pour préserver la tranquillité de ces espaces et développer leurs utilisations de loisir ?

henri-baile-footer.jpgHenri Baile
« Saint-Imier au cœur du Grésivaudan »

Le respect d’une cohérence entre les enjeux environnementaux, économiques et humains est inscrit au fronton de notre projet. Cette zone figure au PADD comme étant à protéger, elle est voisine d’un corridor écologique. En cas de constat de nuisance et au regard du préjudice, il conviendra d’agir de façon concertée avec les communes limitrophes et le parc naturel régional de Chartreuse pour intervenir dans le cadre législatif d’une manière fédérée. Je prendrai si nécessaire les arrêtés municipaux accompagnant les dispositions envisagées et veillerai à leur application. Par ailleurs notre programme encouragera les projets pédagogiques tournés vers la nature. Il est le gage d’un désir de faire découvrir celle-ci à des fins de protection et de respect sous toutes ses formes.

jean-christophe-ninet.jpgJean-Christophe Ninet
« Saint-Ismier, demain, C’est Vous ! »

Notre équipe est profondément attachée au cadre de vie de Saint-Ismier. Nous nous mobilisons depuis de nombreuses années pour un urbanisme maîtrisé et durable. Notre responsable environnement, Gérard Guerrier, directeur général d’une société de trekking très connue basée à Chapareillan, mène, dans le cadre de sa profession, un combat permanent contre la pollution des espaces naturels. Voici son opinion : si une signalétique adaptée et des dispositifs dissuasifs à installer sans délai ont tout leur intérêt, la verbalisation à l’encontre des conducteurs d’engin indélicats, passant outre les avertissements, devra être utilisée sans hésitation. Je partage bien sûr cet avis.

Genevieve PicardGeneviève PicardDéfi 2014
« Agir avec et pour les Ismérusiens »

La recherche de solutions satisfaisantes sera faite avec l’Association vivre au Manival.
Des pistes peuvent être envisagées : barrières, panneaux plus visibles, arrêtés municipaux, surveillance par le policier municipal. Nous chercherons ensemble les mesures les mieux adaptées.
Pour les utilisations de loisirs, de la terre recouvre les restes d’un ancien entreposage de déchets. Il serait pertinent de connaître l’origine et la nature de ces déchets afin d’avoir une idée sur leur éventuelle dangerosité . Je propose d’effectuer cette recherche en partenariat avec l’Association « vivre au Manival »

1011111_573148912777571_648775030_n.jpgLucile Ferradou 2014
« Unis pour l’avenir protéger, rassembler, innover »

L’environnement naturel exceptionnel de notre commune confère une responsabilité toute particulière à l’équipe municipale en place. A ce titre, l’équipe Lucile Ferradou 2014 sera particulièrement vigilante quant à la protection des trames vertes et bleues, comme il ressort du Plan Local d’Urbanisme mis en place par l’équipe sortante. Pour ce qui concerne les coteaux du Saint Eynard, notamment la rive droite du torrent du Manival, et en partenariat avec la Communauté de Communes en charge du Plan Départemental des Itinéraires de Promenades et de Randonnées, la signalétique ainsi que l’entretien des sentiers seront poursuivis. Pour ce qui concerne les aménagements de pique-nique, jeux d’enfants, l’association du Manival, force de propositions, sera consultée.
Quant aux nuisances sonores, provoquées par les engins motorisés, la convention passée avec l’O.N.F. dont les agents sont assermentés sera complétée par une prestation payante étendue aux week-end.

Cet article a été publié dans actualité. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s