Découvrir les cépages anciens du Grésivaudan

une soirée œnologique et conviviale
Jeudi 11 avril 2013, 20 heures
Salle des fêtes du Rozat
précisions au bas de ce billet

À la fin du XIX° siècle, plus de 30 000 hectares de vigne et 24 cépages étaient cultivés en Isère dont plusieurs centaines sur les coteaux du Grésivaudan. L’un de ces cépages [*] est originaire de Saint Ismier : l’Étraire de la Dhuy (ou de la Dui). Au fil du XX° siècle, l’Étraire, comme la Verdesse et le Persan, autres cépages locaux, est tombé dans l’oubli jusqu’à ce que de jeunes vignerons relèvent le défi de ramener ces vins sur nos tables. Nous vous proposons de les rencontrer.

Domaine Finot

Thomas-Finot-debut-des-vendanges-a-bernin.jpgThomas Finot, installé depuis 2007, cultive sur le domaine qui porte son nom [*], plus de 5 ha de vignes réparties sur les communes de Bernin, Saint Ismier, Saint Nazaire et Crolles. Il recourt pour leur traitement au purin d’ortie et infusion de valériane, et effectue beaucoup de travaux au vert pour réduire les risques de maladies fongiques. Les vignifications sont traditionnelles : macération longue pour les rouges élevés en fûts de 10 à 18 mois, fermentation en fûts et élevage sur lie avec batonnage pour les blancs. Il parvient ainsi à donner à ses vins une belle complexité aromatique qui leur vaut d’être accueillis sur quelques bonnes tables grenobloises. Thomas Finot a présenté sa production lors du récent salon de l’argriculture à Paris. Quelques notes de dégustation :

L’Etraire de la Dhuy 2011 : superbe fruit avec une touche florale, croquant ! Bouche suave et de belle tenue.
Verdesse 2011 : saveurs de fruits jaunes murs, élégants, fraîcheur persistant.
Persan 2011 : bouche nerveuse et dynamique, finale sur les épices.

(*) La présentation du Domaine Finot emprunte à l’article « L’Isère, des racines et des vignes », Le Rouge & Le Blanc n°107, pp. 35-38

Domaine des Rutissons

domaine-rutissons-treilles.jpgLaurent Fondimare, domaine des Rutissons [*],  est installé depuis 2010 à Saint Vincent de Mercuze où il a repris un peu plus d’un hectare de vieilles vignes du domaine de Michel Bozonat. Il cultive le Verdesse et l’Etraire de la Dhuy « de manière raisonnée pour respecter les équilibres du vignoble ». La Verdesse est élevée sur lie pendant un an, l’Etraire est élevé en fûts ; toutes les cuvées évoluent entre quelques mois et un an dans la cave afin d’affiner caractère et maturité. Ici encore la valeur n’attend pas le nombre des années, remarqué lors d’un concours, la Verdesse et l’Etraire du domaine des Rutissons entre dans la carte du fameux restaurant Les Terrasses d’Uriage [*] Quelques notes de dégustation :

Etraire de la Dhuy 2009 : arômes frais de fruits rouges suivis d’arômes plus chaleureux de poivre et de cerises mûres ; tanins subtiles et soyeux.
Verdesse : vin généreux et vif, marqué par des arômes végétaux et floraux.

Michael-Ferguson.jpgMichael Ferguson, Le mas du Bruchet [*], cultive un unique cépage, la Verdesse, depuis 1998 sur les coteaux de Meylan, sur un peu moins d’un hectare. Une petite surface, pour un petit rendement mais une grande qualité grâce à une vandange et une vinification dans la tradition : cueillette à la main, pressage lent, élevage sur une année sans levure, enzyme ou sucre. Quelques notes de dégustation [*] :

Verdesse 2011 : Couleur profonde à la teinte dorée à reflet vert. Nez capiteux avec une expression raffinée où se mêlent les notes balsamiques, épicées et fleuries : vanille, moka, rhubarbe, thé vert, cumin et reine des prés. Bouche ample et riche à la fois chaleureuse, précise, fraîche et douce.

* *
*

La présentation historique et œnologique des cépages préparée par Bernard Bodin, animateur du club d’œnologie de Saint Ismier, sera commentée et développée par les vignerons viticulteurs Thomas Finot et Laurent Fondimare.

La présentation sera suivie d’une dégustation des vins issus des trois cépages, des Domaines Finot et des Rutissons, et du Mas du Bruchet,  accompagnée de fromages locaux.

L’objectif de la soirée est aussi de donner l’occasion aux habitants du quartier de faire connaissance…
… invitez vos voisins et amis, ils seront les bienvenus !

Inscriptions avant le 4 avril
par courrier (Chemin de Bouffière, cidex 304b, 38330 Saint Ismier)
par courriel direct ou en utilisant le lien : [cliquer ici].

Participation aux frais : 10€ par personne

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

Cet article, publié dans événements VauM, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.