Des Malamutes au Manival ? Un projet à dormir debout

Alaskan MalamuteL’information sur un projet d’élevage de chiens dans le quartier du Manival, précisément de race Malamute d’Alaska, nous a été apportée par ceux qui pourraient un jour se trouver être les voisins direct de cet élevage. Le Malamute d’Alaska est un chien puissant, le plus puissant des chiens de traineau nous apprend Wikipédia [*]. Cette encyclopédie nous apprend aussi le tempérament fugueur de cet amateur de grands espaces à l’instinct chasseur. Une caractéristique particulière du Malamute d’Alaska est qu’il aboie peu, mais en revanche il hurle comme un loup, de longs hurlements avec le museau tourné vers le ciel [*]. Ces hurlements sont à coup sûr une nuisance pour les voisins proches, mais ils le sont aussi à bonne distance (plus d’un kilomètre disent les connaisseurs). Difficile d’imaginer le voisinage avec un tel élevage dans une zone d’habitation.

Lors du conseil municipal de Saint Ismier du 21 février 2011, Mr. Ninet a posé la question de savoir si une demande avait été déposée en mairie en vue de la création d’un élevage de chiens chemin du Haut Manival. La réponse a été claire : il n’y avait pas de demande déposée en mairie. Pour autant, nous avons aujourd’hui tous les éléments pour assurer que ce projet existe bien. Il ne s’agit pas d’une rumeur.

L’association Vivre au Manival avait demandé mi-février à rencontrer l’élue du conseil municipal en charge de ce type de dossier, Mme Schemeil. Cette rencontre a eu lieu le 25 février. Nous avons présenté ce que nous savons du projet, expliqué les nuisances que l’on peut anticiper et la grande émotion des habitants du quartier. Il n’y a pas eu de désaccord sur la réalité du projet. Les informations que nous avions et celles recueillies par la mairie convergent. Des démarches sont engagées par la mairie pour obtenir des informations précises. Quoi qu’il en soit, Mme Schemeil nous a assurés que la mairie étudiait tous moyens juridiques pour ne pas permettre la création de cet élevage dans le quartier du Manival.

Le projet en question prévoit un élevage familial, c’est-à-dire moins de 10 chiens sevrés et au plus 3 femelles reproductrices. Dans ce cas l’éleveur doit se soumettre au règlement sanitaire départemental et à la réglementation municipale. On peut, par exemple, se reporter à ce site pour une présentation assez détaillée de la réglementation. On relèvera en particulier le fait que l’élevage doit respecter une distance de 50m aux habitations, et quelques autres contraintes environnementales. Les aboiements et hurlements des chiens, constituent à coup sûr la nuisance la plus immédiatement sensible et la plus redoutée. L’autorité du Maire [*] doit s’exercer pour assurer la tranquillité de ses administrés qui, lorsque le Malamute donnera de la voix, seront réveillés bien au-delà des limites du quartier du Manival.

Nicolas Balacheff et Jean-Marie Boulé

Cet article a été publié dans actualité. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.